Libellules et demoiselles : connaître pour mieux protéger

Territoire du Parc national de Port-Cros, Var

Projet porté par

porte par

Le projet

Dans le cadre de notre mission de connaissance de la biodiversité, nous observons des lacunes dans les données concernant les odonates (libellules et demoiselles). Ils ont donc été identifiés comme une priorité dans la stratégie scientifique du Parc.

Pourquoi réaliser un inventaire des odonates ?
1 – Protéger un patrimoine fragile : La France possède la plus grande diversité d'espèces d'odonates en Europe, et la Région PACA 87 % des espèces françaises, dont 7 espèces dites d' " intérêt communautaire " (ou espèces Natura 2000). Ces espèces sont aujourd'hui menacées par la dégradation des zones humides sur le territoire du Parc national : pollutions, aménagement des berges etc. Il est donc essentiel de connaître les espèces présentes sur le territoire du Parc - spécifiquement dans l'aire d'adhésion - et ces menaces sur les odonates afin de mieux protéger ce patrimoine.
2 – Contribuer à la préservation des milieux aquatiques : Les odonates sont des indicateurs particulièrement pertinents pour évaluer l'évolution des milieux humides comme les ruisseaux, les fleuves ou les marais, car représentatifs de ces milieux en raison de leurs exigences écologiques. Ils font notamment partie des trois groupes d'insectes utilisés comme témoins biologiques pour vérifier l'efficacité de la politique de trames vertes et bleues, qui vise à préserver les continuités écologiques et qui est mise en œuvre par les collectivités territoriales notamment.

Réaliser un suivi des odonates permettrait donc de recenser ces espèces de façon plus précise, et d'évaluer l'efficacité des mesures de gestion qui seront mises en œuvre dans le cadre de ces dispositifs, contribuant ainsi à la protection des zones humides et de leur biodiversité.

Modalités de réalisation : Certaines activités de prospection ont déjà été réalisées sur le territoire. Un Atlas de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) est par exemple en cours de réalisation, mais il concerne un territoire plus large que le Parc national. Le projet consiste à compléter cette démarche et d'adopter une approche plus systématique et exhaustive, en se rapprochant du protocole national STELI (Suivi temporel des Libellules) réalisé dans le cadre du Plan National d'Actions de préservation des odonates. En adoptant cette démarche, il sera possible d'avoir des données plus précises sur le territoire du Parc et d'actualiser cet inventaire.

illustration
illustration

Qui sommes-nous ?

Parc national de Port-Cros

Le Parc national de Port-Cros, créé en 1963, a pour missions principales la préservation du patrimoine naturel et culturel, la gestion des espaces naturels, la sensibilisation du public et le soutien au développement local durable. Il est constitué d'un cœur (l'île de Port-Cros et la majorité de l'île de Porquerolles), d'une aire d'adhésion composée des communes de La Garde, Le Pradet, Hyères, la Croix-Valmer et Ramatuelle, et de l'aire maritime allant de La Garde à Ramatuelle.

Sur ce nouveau territoire, la réalisation d'inventaires des espèces est un prérequis essentiel afin de mieux protéger les écosystèmes.

Lancez-vous à nos côtés dans ce projet !

Votre soutien constituera un véritable levier pour permettre de réaliser un suivi pertinent sur les différents sites définis. Votre entreprise renforcera ainsi son engagement dans la protection de l'environnement en participant au développement des connaissances sur un patrimoine exceptionnel qu'il est nécessaire de préserver, et contribuera plus largement à la protection des milieux aquatiques et de leur biodiversité. La mention de votre soutien apparaîtra sur les supports de communication et livrables relatifs au projet .